vendredi 14 juillet 2017

Les envolées solaires de la chanteuse Sultana [Interview]



Bonjour Sultana, le grand public vous retrouve avec votre second album Sol'Air, est-ce pour fêter l'été ?

Bonjour, c'est effectivement une invitation au voyage ! Sol'air est sorti le 10 Mars 2017, donc juste avant le printemps pour annoncer les beaux jours !  C'est un disque lumineux rempli d’énergie positive et ouvert sur le monde grâce à un mélange d'influences, de cultures, aux couleurs de notre société actuelle, métissées tout comme moi !  Même si c'est un album qu'on peut classer dans le registre "chanson", je voulais faire de cet opus un espace de liberté à travers le mélange des influences jazz ou arabo-andalouses et celles des terres insulaires comme le Cap vert, la Réunion....un disque sans frontières où les langues s’entremêlent également pour faire de Sol'Air un périple cosmopolite !

Dans cet album, il est question de la quête des racines, c'est quelque chose de vital pour vous ?

C'est devenu vital il y a plus de 10 ans quand j'ai voulu renouer avec mes origines. Mes racines marocaines me manquaient terriblement et j'avais besoin de rentrer dans un processus d’identification, d'appartenance et surtout de reconnaissance... Mais au delà d'une envie personnelle, je pense que la quête identitaire fait partie du chemin de chacun d'entre nous, quelle que soit notre histoire ou notre enfance. Avec les années, on se rend compte qu'il est important de savoir d'où l'on vient, qui on est pour savoir où aller et mener sa vie avec sérénité et conscience.  Effectivement le morceau "Pas à Pas" écrit par Jann Halexander évoque le thème de la transmission avec brio.  C'est une chanson qui me touche véritablement et que j'ai adoré co-composer avec Jann.

Le 23 mars dernier vous faisiez salle comble aux Trois Baudets, où peut-on espérer vous revoir sur scène ?

Oui on a fêté la sortie de Sol'Air le 23 Mars aux Trois Baudets avec une salle pleine et bienveillante !  Puis j'ai enchainé plusieurs dates dans des salles comme le Carroussel de Paris, le Pavé d'Orsay et le festival Musiques en Terrasse à Paris. Je serai de nouveau sur les scènes nationales à partir de la rentrée sur Paris principalement (toutes les infos sont mises à jour sur mon site https://www.sultana.fr )

Merci !


Album Sol'Air disponible en fnac et sur les plates-formes de téléchargements légales.





mardi 27 juin 2017

Entretien avec Urbain Rinaldo sur son concert le 7 juillet au Gouvernail, Paris



Bonjour Urbain Rinaldo, merci d'accepter ce court entretien. Comment vous sentez-vous à l'approche du 7 juillet pour votre concert dans ce beau théâtre qu'est le Gouvernail ? Qu'avez-vous à dire aux gens pour leur donner envie de venir à votre spectacle ? 

Merci de me permettre de parler de ce spectacle que j'aime tant. Un ami, (Christian Paccoud pour ne pas le citer), avait écrit après mon concert que c'était je cite "Ce pourrait être le blues des Antilles quand les touristes sont partis.
C'est un peu cela mise à part la musique qui est très entraînante!  Même si les mots sont parfois  tristes, la musique  elle, reste est joyeuse. C'est à la deuxième écoute que l'on se rend compte de la gravité des chansons. Les gens sortent heureux. C'est le but !





C'est la mode des auteurs-compositeurs-interprètes, vous avez choisi dans votre spectacle d'interpréter des poèmes, pourquoi cette démarche singulière ?

 J'aime qu'un spectacle ne soit pas monochrome. Mettre en musique des poèmes, les transformer en chanson me permet d'avoir un répertoire plus large.  Mais je fais cela surtout pour faire connaître une poésie méconnue parfois des Antillais eux mêmes. Je reviens de La Guadeloupe invité par le festival "Première rencontre autour du piano" et beaucoup de spectateurs sont venus me voir après le concert pour me remercier de leur avoir fait découvrir cette littérature. Lire de la poésie demande un certain effort. Écouter une chanson, c'est plus simple. Je permets donc à certaines personnes d'entendre de la poésie plus facilement. 

Ce spectacle tourne depuis un certain temps, est-il toujours le même ou vous nous promettez des surprises? 
Mes concerts sont toujours différents les uns des autres,  c'est un spectacle en perpétuelle renouvellent en fonction des nouveaux musiciens et surtout en fonction des nouveaux poèmes.  Je travaille actuellement sur Aimé Césaire et je suis  très heureux du résultat. Vous voulez en savoir plus ? Rendez vous le 7 Juillet au Théatre du Gouvernail ! 
On vous attend !